Loudun (Verrière)

Ce samedi après-midi, Amélie m’avait donné un point de ralliement à la sortie de Loudun.

Après 45 mn de route, je la retrouve pour faire voiture commune durant les derniers kilomètres qui nous conduisent jusqu’au château de Verrière. L’indication qui nous a été laissée par l’équipe est très approximative, et après plusieurs demi-tours sur un chemin pierreux, qui ne fera pas ralentir ma conductrice, nous retrouvons Jacques, Rose-Anne, Michel et Pascal.

L’endroit est très beau, et la lumière déclinante de cette fin de journée d’automne laisse présager un joli vol. Didier et Paul nous rejoignent enfin, après avoir eu les mêmes difficultés que nous. La fraicheur commence à se faire sentir, et je regrette d’avoir laissé mon pull dans ma voiture. Heureusement la flamme du brûleur dégage assez de chaleur pour réparer cet oubli. Jacques et ses deux passagers décollent en premier, suivis de près par Amélie, Rose-Anne et Paul. Nous nous dépêchons de ranger le ventilateur et de monter en voiture pour éviter de nous faire distancer.  Michel, assisté de 3 co-pilotes, n’a finalement pas de mal à suivre les pérégrinations des deux ballons au dessus de la campagne loudunaise.

Après un vol de trois quarts d’heure, l’atterrissage chaotique se fait dans un champs de maïs moissonné, sous le regard étonné de son propriétaire. Nous devons effectuer le pliage avec précaution pour ne pas déchirer l’enveloppe.

Une fois sortie du champs, notre petite troupe se tasse bien sagement dans la voiture et décide très vite que le débriefing se fera autour d’une bière.

Nous finissons cette journée en prévoyant de nous retrouver le lendemain à l’aube,  pour un nouveau vol. Nous ne savions alors pas que les vents de la St François nous réservaient une belle surprise…

 

Facebook