Vol 2014

Au revoir 2014 !

Ce vol est le dernier de l’année 2014. Il fait encore chaud pour un 23 novembre, près de 18 degrés cette après midi. Nous décollons à 15h00 de la montée rouge. Un ciel gris qui nous accompagne. Nous survolons notre ville en franchissant le pont Henri IV, l’espace Alaman et l’hopital. Nous atterissons à St Ustre après un vol de plus d’une heure.

Le ballon retrouve sa remorque pour y passer tranquillement le mois de décembre.

Nos photos sont ici.

 

Facebook

Une première de la Montée Rouge

Quelle est la meilleure saison pour effectuer un vol en montgolfière ? C’est souvent la question que l’on nous pose. Difficile d’y répondre facilement car chacune des saisons à ses avantages. En automne, la lumière douce du soleil met en valeur une nature multicolore.

Ce dimanche soir, nous choisissons de décoller de la Montée Rouge. C’est une première de cet endroit où l’histoire du  SOC s’est écrit au fil des matchs, que les châtelleraudais ont encore en mémoire.

Après le décollage, nous survolons le stade au moment où notre équipe vient d’inscrire un but qui la mène vers la victoire. Nous prenons ensuite la direction du boulevard d’Estrée. De cet endroit nous embrassons la ville éclatante dans sa robe d’automne. Puis nous prenons de l’altitude pour attraper un courant plus rapide. Ce dernier nous mène vers le lac et la forêt à la vitesse folle… de 7 km/h. Nous avons le temps  de prendre quelques photos. Nous sortons de la forêt à Corset pour survoler un petit bois. L’envie de frôler la cime des arbres nous gagne. Un imposant nid de frelons en haut d’un sapin nous impose une dernière montée, avant de redescendre sur notre terrain d’atterrissage.  Pour finir cette journée, nous prenons un verre en compagnie de nos passagères d’un soir. Il fait déjà nuit, il est temps de rentrer.

De nouveaux points de vue

Vendredi, la mairie de Châtellerault nous a proposé de nouveaux terrains de décollage, pour nous offrir l’opportunité de survoler la ville plus fréquemment. Nous avions hâte d’essayer ces nouveaux sites d’envol et dès le lendemain nous avons étrenné le terrain de Targé. Celui-ci nous permis de traverser Châtellerault jusqu’à Besse, en passant au dessus du quartier d’Ozon, du boulevard d’Estrée, et de la Montée Rouge. A bord, l’équipage totalement féminin n’a pas arrêté de saluer les habitants au passage du ballon.

Hier soir nous avons vraiment eu le sentiment que les châtellereaudais étaient fiers de voir dans le ciel de leur ville la Montgolfière de Châtellerault.

Et nous, nous sommes heureux d’avoir beaucoup plus d’occasions désormais de survoler plus souvent notre belle cité. Quelques images ici.

Facebook

Ensemble c’est tout

Nous étions tous invités par Daniel à St Sauveur ce samedi soir pour un rassemblement des aérostiers de la Vienne. Une belle initiative car nous nous croisons tous durant l’année lors de meeting ou compétitions, mais n’avons pas l’occasion de nous retrouver pour le simple plaisir de voler, de boire un verre, et partager une bonne table tous ensemble.

La météo a voulu jouer les troubles-fêtes en ne nous permettant pas de voler samedi soir. Nous nous sommes donc retrouvés directement à la salle communale de St Sauveur, sans passer par la case « envol ».  Quinze pilotes du cru étaient présents, sans leur ballon, mais accompagnés de leur conjoint(e) et amis équipiers. En fin de repas, un nouveau rendez-vous fut donné pour le lendemain à 17h00 au stade de foot, pour un décollage commun.

Accompagnés de 5 autres ballons les montgolfières de la ville de Châtellerault se sont élevées dans un ciel lumineux au dessus de St Sauveur. A bord de la première : Amélie, Simon, Paul et François et de la seconde : Sébastien, Rose-Anne et Christophe. Cette mini-montgolfiade nous permet de retrouver le plaisir de voler au milieu d’autres ballons. La lumière de cette fin de journée d’automne illumine les enveloppes des aérostats qui flottent lentement, emportés par des courants d’air tranquilles. Après une heure de vol la plupart se posent. C’est l’option que choisi Sébastien, mais Amélie, avec l’unanimité de ses équipiers décide de continuer un peu en direction de Monthoiron.

Ce soir la récup a un peu de mal à trouver l’accès au terrain que ces derniers choisiront pour atterrir. La manipulation de la tablette et le repérage sur la carte leur ayant posé quelques difficultés exceptionnellement. Une fois tout ce petit monde récupéré, nous faisons un rapide retour au bercail pour partager un dernier …